Actualités

Accueil > Actualités > Prise de congé pendant la période d’essai

Prise de congé pendant la période d’essai

Un salarié a été engagé le 2 avril par un contrat de travail prévoyant une période d'essai de 3 mois qui se termine le 1er juillet. L’employeur ayant rompu le contrat le 5 juillet 2013, le salarié a saisi la juridiction prud'homale pour  abusive la rupture de la période d'essai.

Sa demande est rejetée par les juges. L’employeur ayant accordé au salarié 5,5 jours de congés payés du 28 juin après-midi au 5 juillet, la période d'essai n'était pas achevée à la date du 1er juillet. La date d'expiration de la période d'essai a été prolongée d'autant, soit jusqu'au 9 juillet inclus. L’employeur pouvait donc notifier la rupture de la période d'essai au salarié le 5 juillet

Décision confirmée par la Cour de cassation. La période d’essai était toujours en cours le 28 juin (date de début du congé payé) et la prise de congés par le salarié à cette date en a prolongé le terme. L’employeur n’a donc pas rompu abusivement la période d’essai.

Source  : Cass. soc. 31 janvier 2018, n° 16-11598

© Copyright Editions Francis Lefebvre